Les intelligences multiples, ou pourquoi vous êtes plus intelligent que vous le pensez

//Les intelligences multiples, ou pourquoi vous êtes plus intelligent que vous le pensez

Les intelligences multiples, ou pourquoi vous êtes plus intelligent que vous le pensez

Peut-être avez-vous déjà passé un test de QI, et le résultat vous a-t-il déçu. Peut-être que les préjugés de la société vous font considérer l’intelligence comme une donnée parfaitement objective, mesurable et mesurée par votre quotient intellectuel : si celui-ci est en dessous de la moyenne, alors c’est fini pour vous, vous ne pourrez jamais faire de grandes choses dans la vie !

Soyez rassuré : rien n’est moins vrai. Sur cette page, je vous parle du concept d’intelligence tel qu’on l’entend généralement, et des intelligences multiples, bien plus proches de la réalité que ce qu’on nous présente traditionnellement. Vous pouvez retrouver ma vidéo sur les intelligences multiples sur YouTube.

Prédominance du QI et difficulté de cerner l’intelligence

Avant de parler d’intelligences multiples, posons-nous la question de ce qu’est l’intelligence, en règle générale. Si vous y réfléchissez, fondamentalement, définir l’intelligence n’est pas chose aisée. Chacun de nous aura une définition différente. Admettons que Bill Gates ou Steve Jobs soient nuls en maths, considérera-t-on qu’ils ne sont pas intelligents ? Le ou la présidente d’une grande nation, qui ne saurait pas résoudre une suite logique, serait-il idiot pour autant ?

Le problème est que l’on s’est focalisé, en France, sur l’intelligence logique et mathématique. Comme si seuls ces deux éléments caractérisaient l’intelligence d’une personne. Peut-être est-ce dû au caractère historiquement agricole de notre pays, qui nous a poussé à devoir massivement compter et faire des opérations sur les ressources récoltées ? Ou encore à l’influence de Descartes sur notre pensée, qui dit rien de moins qu’il est né avec les mathématiques ?

Cette vision étriquée de l’intelligence s’est vue validée, et pour ainsi dire officialisée en 1905, quand Alfred Binet invente le concept de quotient intellectuel. En un rapide test d’une heure trente, on estime un chiffre, un peu arbitraire, qui va définir votre intelligence, et donc en grande partie votre personne.

À moins de 80, vous êtes idiot, de 80 à 130, vous êtes moyennement intelligent, et au-delà de 130, vous disposez d’une intelligence supérieure. Cette classification très simplificatrice peut diriger les enfants vers de mauvaises études, ou empêcher d’autres d’éclore, sous prétexte qu’ils ne seraient pas assez intelligents.

Mais chacun d’entre nous est bien plus intelligent que ce que peut bien signifier un test de QI.

Les intelligences multiples

En fait, l’intelligence, entendue au sens classique que l’on évalue lors des tests, n’est qu’un type parmi d’autres. Ce n’est pas juste moi qui le prétends à la légère dans un livre : il s’agit du résultat d’études scientifiques très sérieuses et poussées, menées depuis les années 80, sur le fonctionnement du cerveau grâce à l’imagerie médicale.

Des personnes de talent ont étudié la question. Je citerai par exemple Antonio Damasio, neurochirurgien d’origine portugaise, qui montre dans son livre « L’erreur de Descartes » que les émotions pilotent bien plus le comportement et la prise de décision que la rationalité, contrairement à ce qu’affirmait Descartes.

Daniel Goleman, de son côté, a popularisé la notion d’intelligence émotionnelle. Des études montrent que celle-ci a de forts impacts sur les performances sociales et la réussite professionnelle.

Mais le plus important contributeur à la théorie des intelligences multiples est bien sûr Howard Gardner. Psychologue du développement, il s’oppose à l’utilisation des tests classiques de QI pour déterminer l’orientation et évaluation des élèves scolarisés. En 1983, dans son livre fondateur « Frames of mind », il développe l’idée que chaque personne naît avec en réalité 7 types d’intelligence différentes, auxquelles il ajoute une huitième en 1993.

Ces intelligences sont tout bonnement ignorées dans le cadre des tests classiques de quotient intellectuel, à l’exception de l’intelligence logico-mathématique, et dans une moindre mesure, de l’intelligence spatiale.

Outre ces deux types d’intelligences, Gardner montre que chaque personne est dotée d’une intelligence linguistique, intrapersonnelle, interpersonnelle, corporelle-kinesthésique, musicale et naturaliste. Il y ajoute l’intelligence existentielle ou spirituelle, qu’il considère comme une forme d’intelligence à part, non considérée comme une intelligence en tant que telle.

Vous êtes plus intelligent que vous ne le pensez !

Ce n’est pas une façon de parler ni une image : vous êtes réellement et littéralement plus intelligent que ce que la conception classique du terme vous fait croire. Vous, moi, chaque individu se définit par des aptitudes différentes, dans des domaines très spécifiques. Vous pouvez avoir du mal à faire une division de tête, mais arriver très intuitivement à déchiffrer une partition. Cela ne fait pas de vous une personne plus bête que votre voisin, qui serait dans le cas inverse.

Je peux vous expliquer plus en détails ce que recouvre l’intelligence multiple, vous aider à découvrir comment fonctionne votre cerveau, et les types d’exercices dans lesquels il excelle. Vous verrez alors que oui, indéniablement, vous êtes plus intelligent que vous ne le croyez !

By | 2019-04-11T14:15:43+00:00 avril 11th, 2019|Actualité|0 Comments