Comment développer l’intelligence du temps

/, intelligences multiples/Comment développer l’intelligence du temps

Comment développer l’intelligence du temps

Les intelligences multiples – comment développer l’intelligence du temps

Les médias ont tendance à soulever le point que les joueurs français éclosent sur le tard…et alors ? A chacun son rythme.

Il faut chercher à appréhender l’harmonie entre temps long -le chemin de vie, et court – la réussite sportive immédiate.

Il faudra également sortir de la croyance erronée du nombre d’heures passées sur un court d’entrainement, trop souvent au détriment du qualitatif et répartir son temps entre diverses activités qui viendront renforcer l’émotionnel du joueur. En tennis le meilleur coup d’un joueur est celui où il prend la balle le plus tôt.

Le rôle d’un coach de tennis et son rapport au temps

Dans le tennis, mais c’est le cas dans n’importe quelle discipline, y compris dans le monde de l’entreprise, le rôle du coach est d’apporter l’univers au coaché. Le sien d’abord, puis l’extérieur, le « en dehors ». Le coaché est, dans la plupart des cas, en demande de performances. Pour y parvenir, le coach, qui n’est pas un entraîneur, doit l’amener à des questions plus vastes : Quel sens y a-t-il derrière ton envie de devenir champion ? Qu’est-ce qui te fait avoir peur dans telle situation ? Quel est ton chemin de vie ? Et le laisser cheminer pour s’en libérer.

Le coach est un corrélateur. Par l’observation, il ouvre un espace d’échanges impliquant de se donner une matière utile pour avancer, plutôt que d’amorcer de la rhétorique autour d’une idée – au risque de s’y fixer. Son questionnement peut se montrer dynamique : Montre-moi comment tu opères. Pourquoi prends-tu cette position, comment sais-tu qu’elle est la plus utile pour toi ? Pourquoi te mords-tu les lèvres à ce moment ? Qu’est-ce que ta question montre dans la réalité ? Quel implicite pose-t-elle (et que ne dit-elle pas) ? De quoi veux-tu t’inspirer ? Pourquoi la rafale de vent t’énerve-t-elle ? Pourquoi te plains-tu de la surface ? Pourquoi engueules-tu l’arbitre ? J’ai observé que tu baisses les épaules, explique-moi. Tu étais déconcentré : à quoi pensais-tu ? A quoi te fait penser la musique de la balle ? Tu sembles gêné dans ta concentration, explique-moi. J’ai l’impression que tu te déplaces mal sur terre, qu’en penses-tu et que cela t’évoque-t-il ?

Les réponses à chacune de ces questions émergeront à travers une corrélation par le biais d’une ou de plusieurs intelligences. Elles mèneront à observer les détails, le body langage, l’infime qui n’apparaît pas encore mais qui est déjà là. Le coaché se rassure en prenant conscience que l’ignorance est un outil d’exploration des connaissances. Il suit le chemin à sa manière, avec sa sensibilité, dans son schéma préférentiel.

Aider le coaché à se poser les questions essentielles

Le coach est à ses côtés, aux entraînements et en match, avec la posture de stratège, concentré sur les intelligences qui émergent, qui s’amorcent. Il amène le coaché à se poser des questions essentielles : Qu’as-tu ressenti ? Qu’as-tu entendu ? Qu’as-tu observé ? Comment peux-tu l’interpréter ? Cela t’aide-t-il à mieux gérer ton stress ? A quoi cela peut-il te servir dans ton sport ?

Il l’aide à se déployer…

Découvrez d’autres essais sur ce lien :

Le blog des intelligences multiples

et aussi :

Intelligences multiples – données essentielles